Du vin au vert : dégustation dans le parc du Cypressat

Fête du Cypressat : du vin au vert dans une ambiance champêtre

Vendredi 9 juin la ville de Cenon organisait la seconde édition de la Fête du Cypressat « du vin au vert » au parc du même nom, en partenariat avec la Connétablie de Guyenne et les Amis du patrimoine cenonnais. Familles, amis, passionnés de vin, d’histoire et de nature se sont réunis pour une soirée savoureuse aux allures estivales! Bienvenue au parc du Cypressat…

J’ai fait une découverte : le parc du Cypressat depuis la mairie, c’est 20 minutes à pied! Certes bien chaussée et sans avoir peur de grimper… un peu comme à la montagne en fait. Évidemment, j’ai eu un peu chaud, mais quel régal de traverser les hauteurs de « Beausite », de faire une halte au si bien nommé « Bellevue », et d’arriver au parc en se disant qu’on a fait son sport du jour et qu’on n’a pas contribué à augmenter le bilan carbone de la journée…!

La branche de Cyprès, label qualité

Exposition sur l'histoire et le passé viticole du parc du CypressatArrivée à bon port, je suis accueillie avec un peu d’histoire ! Dès l’entrée dans le parc, les panneaux sur le passé viticole du parc et de la ville captent l’attention des curieux. Saviez-vous par exemple que Cenon était renommée pour sa production en vin jusqu’au milieu du XXème siècle ? Et que les capitaines des navires qui venaient chercher les vins dans le Bordelais, avaient pour coutume d’aller cueillir au Cypressat des branche de cyprès pour orner les mats des vaisseaux en gage de l’excellence des vins ? « Du vin au vert » est un joli retour aux racines du parc.

Je passe ensuite par un comité tout sourire qui me tend généreusement un petit sac avec une brochure sur la forêt, les vignes et l’histoire du parc, et un verre gravé pour apprécier la dégustation à venir. Je suis parée.

 

Atmosphère, atmosphère!

La banda Los Musaïcos  a la patate et le public est au rendez-vous. Je me promène en musique, en attendant le lancement officiel de la soirée. Zigzaguant entre les foodtrucks, les stands de dégustation des vins de l’Entre deux mers, les fauteuils DIY* fait de palettes, les tonneaux de vin, les petites nappes à carreaux blanc et rouge… je me dis que l’atmosphère est raccord avec la déco. L’air champêtre et l’ambiance bucolique qui se dégagent augurent d’une soirée qui sort de l’ordinaire…

Fête du Cypressat en musique from Ville de Cenon on Vimeo.

Savez vous planter les vignes?

Plantation d'un cep de vigne

Une soirée qui débute symboliquement par la plantation d’un pied de vigne, assurée par la délégation de la Connétablie de Guyenne, le maire Alain David, et l’association des amis du patrimoine cenonnais. Les rangs de vignes vont s’étendre prochainement avec le concours du service environnement et de la Connétablie qui va sélectionner les ceps. J’espère bien les voir vendangées pour la prochaine édition de la fête du Cypressat!
La procession rejoint ensuite la scène pour les discours et la cérémonie d’intronisation, rituel concocté et assuré par la Connétablie. M. Bié, président de l’Association des Amis du Patrimoine cenonnais,  est l’heureux élu 2017. Fort de son implication de longue date dans la ville et de sa connaissance de son histoire, il a été choisi afin d’honorer et de faire connaître autour de lui les qualités des vins, les valeurs et les traditions de la Connétablie. Discours en latin, capes, médailles…, j’ai filmé un extrait car c’est toujours une surprise pour les non initiés.

Fête du Cypressat : intronisation par la Connétablie de Guyenne from Ville de Cenon on Vimeo.

Tout le monde se plaît au Cypressat

Plantation, discours, intronisation, apéritif offert par la ville, le temps de se poser et de déguster a sonné pour le public. Tonneaux et tables sont occupés et la bonne humeur est le point commun de ceux que je croise. Jean Jacques était déjà là l’année passée, et pour cette seconde édition lui et son épouse Francine ont parrainé Christelle et ses enfants, avec l’envie de partager un bon moment.

Le club athlé USRCD Cenon fait une pause avant de reprendre l'entraînement ud jourJe dresse l’oreille j’affûte mon regard qui tombe sur un essaim de vrais coureurs, en tout cas dans des vraies tenues de sportif… « Bonjour, messieurs mesdames, vous courez ou vous dégustez? » Les 2, mon capitaine! « Le parc du Cypressat fait partie de notre parcours d’entraînement. Donc on s’arrête, on fait une pause gustative et on repart », me répond Frédéric sans sourciller, du club USCRD athlé. Moi je dis bravo,  je ne vous suis pas mais le coeur y est! Un peu plus loin, je croise Valérie et Fouzia qui découvrent ce soir le parc du Cypressat. A priori, carton plein pour le concept de la soirée, elles apprécient bien le lieu et l’ambiance de la soirée.

Côté viticulteur l’ambiance est tout aussi positive. Diane, qui représente un vignoble de Saint Germain du Puch, nouvel adhérent de la Connétablie de Guyenne, est là pour la première fois et apprécie le concept. « C’est nettement plus sympa d’être entouré de verdure que d’être dans une salle ». Nathalie, dégustatrice en herbe venue de Mont de Marsan, confirme en précisant que vers chez elle « ça se fait régulièrement ce type de dégustation ». Oui d’accord Nathalie mais dans les châteaux, pas dans les parcs publics, si?

La chasse est ouverte

Pendant que certains dégustent, se ravitaillent auprès de la dizaine de foodtrucks présents, ou discutent confortablement installés sur les mouillères du parc, d’autres sillonnent le parc dont certains en courant. C’est la cas par exemple des jeunes Raphaël, Romain, Martin et Allan, qui carte en main, partent à la recherche du trésor perdu. La consigne concoctée par le service documentation archives, est simple sur le papier : une carte avec des croix symbolisant l’endroit où se cachent les indices. Ramener les indices et gagner un cadeau. Certains ont cherché longtemps et beaucoup… Ils sont 40 à participer et 12 d’entre eux sont repartis avec un petit panier garni et gourmand.

La carte de la chasse aux trésors Les chasseurs en pleine recherche La chasse aux trésors attire aussi les plus grands

Les gagnants sont repartis avec un panier garni

De la chasse à la balade…

…il n’y a qu’un conte que j’ai franchi à la nuit tombée avec une cinquantaine de téméraires pour descendre les sentiers menant dans le bas du Cypressat. Avec nos lampes torches et/ou nos mobiles, nous avons écouté Robert Bié nous conter quelques anecdotes sur l’histoire du parc. Puis le groupe est arrivé au bas de la côte Gallieni, où agents municipaux et bénévoles de l’Association du patrimoine cenonnais avaient soigné l’accueil. Une petite table avec vins à déguster, quelques tapas de fromages et de charcuteries, le tout éclairé par un parterre de bougies…la déclamation de poèmes lus par les adhérents pouvait commencer…

(Ci-dessous à écouter, extrait de la lecture de Josette Bié)

Fête du Cypressat : Balade contée from Ville de Cenon on Vimeo.

*DIY : do it yourself, pour « fait maison », bravo aux agents du service Culture, Vie Associative, animation et citoyenneté

 

Pour les plus endurants, la soirée s’est poursuivie avec la projection en plein air de « Premiers crûs », de Jérôme Lemaire. Chouette jusqu’au bout cette soirée gourmando-ludico-culturo-nature!

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Dans la nature, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *