O 21, « s’Orienter au 21ème siècle » : des centaines de jeunes au Rocher pour préparer leur orientation

Beau succès pour O21, ce nouvel événement du journal Le Monde, dédié à l’éducation et à l’orientation, accueilli au Rocher de Palmer les 10 et 11 février derniers. Deux jours de rencontres et d’échanges entre responsables éducatifs, entrepreneurs, artistes, start-upeurs & start-upeuses et jeunes lycéens et étudiants autour de l’impact des mutations actuelles sur l’orientation et les métiers… Et parmi les témoins, deux Cenonnais : Elie Sloïm et Eric Plamondon…

On le sait, le Rocher est une ruche… Et ça bourdonnait sérieux pendant les 2 jours d’O21… La salle 650 et les coursives bruissaient d’ échanges foisonnants : stands de grandes écoles animés par des étudiants, stands d’organismes d’orientations très utiles en ces temps d’Admission Post Bac (APB) , ateliers participatifs et interactifs proposés par l’université de Bordeaux et autres, conseils en orientation personnalisés en mode speed dating, documentation, zone informatique avec initiation à la programmation, découverte des outils de prise de décision, etc.

L’entrée était libre et chacun, après s’être inscrit, pouvait circuler librement entre les ateliers aux thèmes aussi diversifiés que judicieusement ciblés (« Découvrir mes atouts cachés », « l’international au cœur de vos ambitions », « apprendre autrement »… et les conférences-tables rondes.

Emotions & espoir : Alive ouvre O21 Cenon en musique !

Dès vendredi matin, dans la 650, O21 a commencé fort et en musique avec Xavier Pommereau, guitariste et… psychiatre en chef du pôle aquitain de l’adolescent au CHU de Bordeaux et le jeune groupe ALIVE ! Ces adolescents qui traversent de rudes tempêtes existentielles ont offert au public un morceau de pur rock’n roll, lourd d’émotion et vibrant d’espoir… Une entrée en matière qui résumait de la plus belle des manières, un des refrains de ces 2 jours : « puise dans tes échecs l’énergie pour tes réussites… » Voir la vidéo  filmée à l’arrache…

O21 à CENON : Alive en live from Ville de Cenon on Vimeo.

 

Des conférences avec des témoins de la région

Organisées sous forme de plateau, animés en alternance par Emmanuel Davidenkoff et Laure Belot (respectivement Rédacteur en chef et journaliste au Monde), les conférences réunissaient des grands témoins de la région (directeurs d’école, professionnels de l’orientation, présidents d’université, etc) et des acteurs locaux (entrepreneurs, start-up, enseignants innovants, etc.). Ces conférences d’1h30 proposaient chacune 3 plateaux d’intervenants différents toutes les 30 mn, sur des thèmes ciselés pour les jeunes qui questionnent leur avenir : A qui me fier ? Mes notes, mes potes, mes rêves ? Entre « Fun » et « Safe », faut-il absolument choisir ? Trouver ma place dans un monde de robots. Big Data, code, Internet des objets… un nouvel eldorado ? La créativité, ça s’apprend ? Comment éviter l’autocensure ? Certains métiers ont-ils plus de sens ? Finalement, où se forme-t-on le mieux pour demain ?

Des témoignages vidéo du monde entier

Les témoignages live alternaient avec des témoignages en vidéo de 35 personnalités du monde entier, qui racontaient leur parcours souvent éclectique et donnaient leur propre réponse à la question : « comment trouver sa voie et choisir son orientation quand on a entre 16 et 25 ans aujourd’hui ? »

J’aurais bien aimé assister à toutes les conférences et tester tous les ateliers mais bon… Voici quelques extraits de mes notes, prises à l’arrache, comme les photos… Et si vous voulez profiter des témoignages et conseils de nombreux intervenants, rv sur le site d’O21 où sont compilés vidéos et interviews + de nombreuses ressources.

 Xavier Pommereau: « Et quand il y a blocage, prendre le temps de réfléchir, prendre le large, partir en voyage…»

C’est le psychiatre Xavier Pommereau , invité de référence de la conférence « Entre “fun” et “safe”, jusqu’où prendre des risques ? » qui invitait les jeunes à allier sécurité et plaisir dans leurs choix et conseillait aux étudiants de prendre du temps pour penser à leur avenir. « Surtout, croire en soi… Et quand il y a blocage, prendre le temps de réfléchir, prendre le large, partir en voyage… Sortir du port pour rencontrer des écueils…Si la pression des parents est trop forte, questionner d’autres personnes ; d’après toi, en quoi serai-je bon ? S’appuyer sur les regards bienveillants  ». Interview de Xavier Pommereau: http://www.lemonde.fr/o21/video/2017/02/11/o21-pour-depasser-l-angoisse-de-l-orientation-alliez-plaisir-et-securite-dans-vos-choix_5078229_5014018.html

 Elie Sloïm: « Le hasard joue un rôle énorme dans l’orientation. Le hasard, ou plutôt la sérendipité … »

Elie Sloïm, créateur et directeur de l’entreprise Opquast habite Cenon. Pour ce spécialiste de la qualité des sites Web, l’orientation et les trajectoires de vie se jouent autant sur des choix que sur le hasard. Après une maîtrise de chimie, il travaille dans l’assurance qualité, dans le domaine du vin, puis dans celui des sites web. Sa société Opquast, délivre une certification de compétences dédiée aux professionnels du Web, proposée dans plus d’une vingtaine d’écoles du numérique. Ses 7 salariés télétravaillent. « Le hasard joue un rôle énorme dans l’orientation. Le hasard, ou plutôt la sérendipité : cette capacité à trouver ce que l’on ne cherche pas. Comme quand on navigue sur le web. Très souvent on commence à chercher des choses et puis on en trouve d’autres qu’on n’avait pas prévues. Cela vaut pour Internet comme pour les choix d’orientation ou de vie…. » Interview d’Elie Sloïm :  http://www.lemonde.fr/o21/article/2017/02/10/o21-s-orienter-c-est-avoir-la-capacite-de-trouver-ce-qu-on-ne-cherche-pas_5077979_5014018.html

Daniel Truong Loï : « Aider les élèves à ne pas s’auto-censurer pour emprunter des filières d’excellence »

Autre intervenant passionnant : Daniel Truong Loï, professeur agrégé de philosophie au Lycée Camille Julian et président de l’association Les Entretiens de l’excellence qui a pour objectif « de lutter contre les discriminations dans l’accès aux études supérieures, discriminations économiques, territoriales etc. et contre l’auto-censure… Ses membres encouragent et conseillent les élèves qui souhaiteraient emprunter une filière d’excellence, mais qui n’osent pas… L’association organise des rencontres pour les collégiens et lycéens, de la 4e à la Terminal – et plus particulièrement pour celles et ceux issus des diversités sociales, territoriales et ethniques – avec des professionnels d’horizons divers, ayant réussi des parcours d’excellence et pour la plupart issus des mêmes milieux qu’eux. Interview de Daniel Truong Loi : http://www.lemonde.fr/o21/video/2017/02/10/o21-il-faut-aussi-lutter-contre-les-discriminations-symboliques_5077874_5014018.html

Je n’ai pas retenu le nom de famille de Mathilde, jeune étudiante à Sciences Po Bordeaux qui a raconté comment, alors qu’elle était lycéenne dans les Pyrénées, elle a découvert Sciences-Po grâce aux « Entretiens de l’excellence » et a bénéficié d’un accompagnement adapté pour intégrer cet institut prestigieux.

Dorian Olmedo: «J’ai eu la chance de rater mes études de médecine »

C’est ce qu’a déclaré Dorian Olmedo, en ouverture de son témoignage. Pour le cofondateur de la start-up Oranges & Co, les échecs académiques et professionnels s’avèrent souvent plus formateurs que les succès. « Il faut apprendre à célébrer nos échecs, à capitaliser sur nos erreurs » affirme t-il en spécialiste… G.O chez FRAM, il échoue dans « l’intraprenariat » et se crashe après mon projet de start-up. Sa deuxième start-up Oranges & Co conçoit des distributeurs automatiques de jus d’orange frais pressé pour les lieux publics et les entreprises. Les conseils de Dorian Olmedo pour tirer les meilleurs profits de ses échecs : http://www.lemonde.fr/o21/article/2017/02/11/o21-il-faut-apprendre-a-celebrer-l-echec_5078249_5014018.html

Eric Plamondon: «Face à l’automatisation annoncée de nombreux métiers, la créativité devient une compétence cardinale »

Eric Plamondon a traversé l’océan et travaillé dans la communication avant de devenir écrivain. C’est à Cenon qu’il a commencé sa subtile trilogie fractale « 1984 » entremêlant la vie de Gabriel Rivages à celle de 3 figures emblématiques de la culture US : Johnny Weissmüller, Richard Brautigan et Steve Jobs… Pour lui, « face à l’automatisation annoncée de nombreux métiers et tâches, la créativité devient une compétence cardinale. Et pour être créatif il faut avant tout se faire plaisir et travailler intensivement… Et aussi, garder en tête cette citation de Theodore Roosevelt : « Il est difficile d’échouer, mais il encore plus difficile de ne pas avoir essayé. » Interview d’Eric Plamondon : http://www.lemonde.fr/o21/article/2017/02/11/o21-la-creativite-necessite-un-travail-quotidien_5078341_5014018.html

Bien d’autres témoignages passionnants ont enrichi la réflexion des participants aux deux journées d’O21 à Cenon. Vous pouvez les lire ou les écouter sur http://www.lemonde.fr/o21/

Comme celui d’un autre local de l’étape cenonnaise de O21 , Philippe Barre, co-fondateur de l’éco-système Darwin.

Parmi eux, celui de Karine Gervaise,  cadre au siège de Suez-eau, m’a particulièrement frappée, car porteur d’un bel espoir pour celles et ceux qui sont né-e-s loin des villes et de la richesse matérielle. Le récit de son parcours de la pauvreté en milieu rural au top management d’une grande entreprise était … roboratif !

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Cultures & loisirs, Ecoles, collèges, lycée & cie, Rocher de Palmer, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *