4ème Rencontre Temp’óra au Rocher de Palmer

4ème Rencontre Temp’óra au Rocher de Palmer

4ème Rencontre Temp’óra au Rocher de Palmer

Explorations soniques et autres cas d’espace… Rencontre Internationale entre compositeurs et interprètes du monde entier, dédiée à la diffusion de la musique de création, la 4ème édition de Temp’ora était accueillie, au Rocher de Palmer, à l’Ecole de musique et dans le parc… de jour et de nuit, sous les étoiles… Mon amie Françoise en a capté de beaux éclats…

 Temp’óra, c’est un réseau, une constellation de compositeurs,

…confirmés, « vétérans » ou étudiants… 250 adhérents issus de 30 pays. Ce qui les intéresse, c’est la musique que l’on invente aujourd’hui… Tous les 2 ans, à l’Ecole municipale de musique et au Rocher (merci à eux), ils installent leur grand workshop, sorte de labo expérimental de la création contemporaine. Le but est de « faire cohabiter les artistes, les compositeurs de plusieurs pays, sur lethème de la création contemporaine… »

Étienne Rolin (USA-France) : Président de l’association TEMPOcompositeur, musicien : cor de basset, interprète une de ses pièces musicales : Cybersong

Étienne Rolin (USA-France) : Président de l’association TEMPOcompositeur, musicien : cor de basset, interprète une de ses pièces musicales : Cybersong

« La musique contemporaine ce n’est pas un style, c’est au pluriel maintenant. Il n’y a pas de limite dans les croisements interdisciplinaires. »

C’est ce que m’a confié Étienne Rolin. Compositeur franco-américain, musicien poly-instrumentiste, prof au Conservatoire de Bordeaux, il enseigne aussi le sound painting, une technique de direction d’orchestre par gestes et mouvements pour créer de la musique instantanément.

Artistes de sound design, vidéastes, chercheur en sciences cognitives, musiciens-danseurs

Isaiah Koh (Singapour) : instruments de pilotage d’ordinateur, WII etc

Isaiah Koh (Singapour) : instruments de pilotage d’ordinateur, WII etc

Cette année, ils étaient 24 participants de 10 pays européens du sud, du nord, et aussi du Japon, États-Unis, Canada, Singapour. Les compositeurs, les personnalités se connaissent parfois déjà, mais le workshop est l’occasion de rencontres nouvelles comme avec Time Space « un trio de jeunes venus de Singapour avec un belge, un américain, un Singapourien qui forment une unité dévouée à la recherche électroacoustique, ordinateurs en temps réel. »

Please, the phallophone, Is it a musical instrument ? 

À peine entrée dans le Rocher, c’était déjà le concert dans l’escalier, celui qui descend vers le salon de musiques : bruits, chocs, clameurs, frottements, fureur, voix puissante et proférante, électronique… une pièce du compositeur Étienne Rolin.

Cybersong d’Étienne Rolin avec Janice Jackson (Canada) : voix et Philippe Laval, contrebasse, Jutta Iron : peintures

Cybersong d’Étienne Rolin avec Janice Jackson (Canada) : voix et Philippe Laval, contrebasse, Jutta Iron : peintures

Lui au cor de basset, Janice Jackson au chant, Philippe Laval contrebasse, des peintures de Jutta Irion et Dirk Stromberg avec un truc bizarre en main. Le phallophone !

Please, Dick, the phallophone, is it a musical instrument ? Dirk Stromberg, du groupe Time Space (USA-Singapour) : « Yes, c’est ma création. Un instrument avec un computer dedans, jamais vu en Europe. » Un machin métallique à déclencher une tornade électro-acoustique. Mais faut un ordinateur quelque part, sinon il reste muet.

Yoichi Nagashima (Japon) : Bordeaux Power /installation électronique, électro-acoustique et vidéo / capteurs etc.

Yoichi Nagashima (Japon) : Bordeaux Power /installation électronique, électro-acoustique et vidéo / capteurs etc.

2016 : time : space / le concert

Direction par Sound painting : Dirk Stromberg (USA-Singapour) Sur le plateau : le Phallophone, instrument présenté pour la 1ère fois en Europe. D. Stromberg en est le créateur.

Direction par Sound painting : Dirk Stromberg (USA-Singapour)
Sur le plateau : le Phallophone, instrument présenté pour la 1ère fois en Europe. D. Stromberg en est le créateur.

Dirk a signé avec ses acolytes le projet planétaire de 2ème partie du concert. Imaginez une trame vidéo montrant la ville de Singapour, l’univers des mégapoles, ajoutez un bain d’électro-acoustique et un gang d’improvisateurs à l’affût (tous les participants instrumentistes réunis) pour s’en mêler.

C’est parti : maëlstrom sonore, fracas tellurique maîtrisé, espace acoustique sonore saturé ou au contraire, raréfié, apaisé… souffles, murmures et le rien des silences… frottements légers, conversations, chocs, électrochocs. Comment décrire ce voyage sonique auquel le public était convié ?

Improvisations et Sound painting projet : 2016

Improvisations et Sound painting projet : 2016

J’ai entendu des pièces étonnantes, variées avec instruments acoustiques : voix, flûte, sax soprano, cor, mélodica, cor de basset, piano, gestes silencieux hybridés avec des trames sonores complexes et mouvantes, des ordis et même des WII. Quelques références au free-jazz, au théâtre musical mais c’en n’était pas, c’était hybride, mixte, joyeux ou très sombre.

Laura Beardsmore (GB) flûte, Sara Almazán Gil (ESP) : voix Sur une pièce de Damien Charron : « una manzana »

Laura Beardsmore (GB) flûte, Sara Almazán Gil (ESP) : voix
Sur une pièce de Damien Charron : « una manzana »

Etienne Rolin : « J’étais très ému de voir comment les jeunes générations arrivent à maîtriser les nouvelles technologies pour des fins expressives… La musique contemporaine est vivante. Il y a des années où on la croit morte mais les jeunes générations très branchées technologies arrivent à faire du ludique avec l’informatique. »

Une pièce « Thumbnail » de Carl Berg Ström- Nilsen (DAN) : cor pour improvisateurs.

Une pièce « Thumbnail » de Carl Berg Ström- Nilsen (DAN) : cor
pour improvisateurs.

L’impro, y’a que ça de vrai !

Philippe Laval, guitariste, compositeur et improvisateur, ouvert d’esprit : « Temp’óra est une rencontre aléatoire avec des tas de gens différents. La musique de création, c’est un état d’esprit pour curieux où on prend des risques aussi bien en tant qu’acteur qu’auditeur. C’est bien, ça met du piment dans les chosesImproviser, avoir une autre approche de la musique que celle de l’écrit et de l’interprétation… Il y a le corps, la confrontation corporelle et amicale ou pas, on se frotte et on essaye de faire de la musique avec ça. »

4ème Rencontre Temp’óra au Rocher de Palmer

4ème Rencontre Temp’óra au Rocher de Palmer

Parc Palmer / Astres et notes

Vers 22H, après ce marathon sonore, les musiciens confiaient leurs auditeurs au bon soin des scientifiques de l’association béglaise A.B.E.R.A. L’on pouvait aller contempler le ciel, les étoiles avec des télescopes et écouter les experts. Le temps et l’espace en musique sont des notions très importantes. En astronomie aussi. Autrefois, les astres guidaient les égarés, éclairaient le voyageur, l’aidaient à mesurer le temps et l’espace. La musique contemporaine, c’est pareil. Elle parle notre monde, elle en mesure temps et espace, au besoin, les dilate en dimensions de l’extrême.

Alors, les musiciens et artistes se sont souvenus qu’ils étaient eux-aussi, poussières d’étoiles. Ils ont rendu hommage à ces corps célestes mystérieux, en faisant chanter leurs corps, leurs instruments et fuser leurs idées entre acoustique, électroacoustique, improvisations en plein parc Palmer.

7-lunettes-DUne belle soirée d’été, sidérale et extra-temp’órale.

contact@tempora-site.org

http://www.tempora-site.org

A.B.E.R.A (association béglaise d’astronomie)  : http://abera.unblog.fr/

 

 

Mots clés : Temp’òra, musique, Rocher de Palmer, Ecole de musique, étoiles, phallophone   Version audio :

Ce contenu a été publié dans Cenon ma ville, Cultures & loisirs, Timeline. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *