« Atchafalaya » résonnera longtemps dans les cœurs …

 

Standing ovation pour les interprètes d'Atchafalaya

Standing ovation pour les interprètes d’Atchafalaya

Qui a écouté « Atchafalaya », interprété, au Rocher de Palmer, par 200 élèves cenonnais ne risque pas de l’oublier. Ce fut un moment précieux, suspendu dans le temps et partagé avec ferveur par des centaines de spectateurs. Je vous en avais déjà dit 2 mots et montré plusieurs photos mais ça m’a tellement plu… l’histoire, la musique et l’interprétation des enfants… que j’ai voulu en savoir plus…

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x2tnd1g_atchafalaya_shortfilms[/dailymotion]

J’ai donc rencontré Sandrine Guerrier, directrice de l’école maternelle Anatole France et coordinatrice du réseau d’éducation prioritaire  (REP) Jean Zay et Jean Luc Quinotte, directeur de l’école élémentaire Jean Jaurès et  coordinateur du REP Jean Jaurès

Ils m’ont tout expliqué…

Au départ, il y a eu la rencontre entre ces coordinateurs REP, très mobilisés pour vitaminer l’éducation et la culture des élèves cenonnais, Michel Bourdot, conseiller pédagogique départemental en musique et l’association Polifonia / Eliane Lavail, installée à Cenon. Eliane Lavail, chef d’orchestre et de choeur réputée, a créé cette association pour faire découvrir et aimer la musique classique et le chant choral : «… pour faire goûter au plus grand nombre les émotions artistiques les plus grandes, sans concession concernant l’exigence et la qualité … » comme elle le dit elle-même. Je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous une autre citation d’Eliane Lavail, tellement elle exprime bien l’intensité du spectacle interprété par les élèves cenonnais le 28 mai au Rocher de Palmer !

« Il est vrai que la musique, (et le chant choral en particulier), est l’art qui transforme la personne humaine le plus en profondeur, en réunissant, au delà des clivages sociaux et politiques, les bonnes volontés dans une transcendance qui nous est aussi vitale que l’air et l’eau. »OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (29)

Je reprends le fil de l’histoire : la rencontre au début de l’année 2014…  La proposition faite aux enseignants des écoles de se lancer dans l’aventure d’un opéra pour chœur d’enfants – ça sera Atchafalaya, composé par Isabelle Aboulker, auteure d’ une vingtaine d’oeuvres lyriques, figurant régulièrement dans la programmation Jeune Public de grandes scènes françaises ou étrangères.

… Et la décision prise par 8 d’entre eux de s’y lancer avec leurs élèves de CM1 et CM2 : 7 classes de chant et une de théâtre des écoles R.Cassagne, J.Jaurès, J.Guesde et les Cavailles : 200 élèves s’engagent dans l’aventure Atchafalaya !

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (28)

Dès la rentrée de septembre 2014, les élèves découvrent les textes du livret de Rémi Laureillard, poétique et ludique … Puis, sous la houlette de Claire Placeraud, cheffe de chœur à Polifonia, ils apprennent les chants… Novembre 2014, janvier, mars et avril 2015 ; elle dirige la progression des élèves de chaque classe lors de 4 rendez-vous.

Entre temps, les enseignants travaillent en classe, sur les paroles, sur l’histoire, sur les partitions, avec des CD d’interprétations de cet opéra réputé. Je cite tout le monde car c’est un sacré challenge d’emmener sa classe vers un spectacle préparé séparément : Cécile Lafraouhi, Philippe Sauze, Béatrice Balguerie, Sophie de Araujo,, Nicolas Loustaunou, Hélène Cazenave, Audrey Delattre et Stéphanie Perret. Et j’ajoute aussi Marie-Laure Resling, conseillère pédagogique de circonscription, en soutien.

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (37)

L’Atchafalaya est un fleuve qui s’étend en Louisiane, formant les bayous d’une région qui accueillit les « Acadiens » ou « les Cajuns » partis de France au temps de Louis XIV (d’où le nom de Lousiane)… Et l’aventure cenonnaise « Atchafala » déborde (comme le fleuve) largement les temps d’enseignement de la musique.

Interdisciplinaire, elle irrigue d’autres matières comme le français, la géographie, l’histoire (de cette partie de l’Amérique du Nord)… Bibliographie, discographie, les élèves se sont instruits dans plusieurs domaines et ont participé à des siestes musicales à la Cabane du monde du Rocher de Palmer.

choeur entier début plus pres

L’ensemble des interprètes s’est réuni 3 fois avant le spectacle : le 12 mai, au Château du diable pour une répétition musicale, le 27 mai, au Rocher pour la « colonelle » (la répétition qui précède la«générale ») et le 28, au matin pour la générale à H-10…

Ah ! l’histoire…  Je laisse Sophia (une des acadiennes dans le spectacle) vous la résumer…

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (72)

 » C’est l’histoire de 8 enfants qui partent sur une île de la Loire pour y construire des cabanes… « Ils s’imaginent dans des territoires inconnus d’un Nouveau Monde. Réveillant les fantômes d’un passé lointain … Les fantômes de celles et ceux qui, partis du Val de Loire, du Berry et du Poitou, fondèrent la Louisiane de l’autre côté de l’océan : cajuns et acadiens.. Se confondent alors Loire et Atchafalaya, Orléans et la Nouvelle-Orléans…  »

 les enfants

 

Acadiennes et Acadiennes venus du val de Loire, du Berry, du Poitou

Acadiennes et Acadiennes venus du val de Loire, du Berry, du Poitou

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (83)Le jour « J », tous les élèves se sont transcendés… Chanteurs, danseurs et comédiens, ils ont offert aux familles un spectacle de haute qualité artistique. Claire PLACERAUD a dirigé ce choeur plein de fraîcheur et d’allant. Jean-Patrick ALLANT aux percussions, Jean BRISSON, au violon, France DESNEULIN, au piano ont soutenu et magnifié les voix enfantines de leurs talents généreux de musiciens professionnels.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x2tnd3y_atchafalaya-1_music[/dailymotion]

Du chant populaire à la chanson tendre ou polyphonique, en passant par les accents du jazz et la musique des Indiens, l’opéra d’Isabelle Aboulker assemble toute une palette de mélodies, aux timbres vifs et contrastés… un pur délice pour mes oreilles affutées !

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (39)

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (79)les fantomes et choeurDès la dernière note chantée, un tonnerre d’applaudissement secoue la salle 650 du Rocher. Une vague de spectateurs se leva pour une « standing ovation » vibrante.

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (98)

Ce spectacle de haute qualité artistique résonnera longtemps dans le cœur de tous ceux qui l’ont vécu, acteurs et spectateurs.

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (94)

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (101)

OPERA ATCHAFALAYA CENON COM (102)Quelques commentaires d’enseignants glanés après le spectacle… ils avaient tous les yeux humides et les paumes brûlantes ….

 « C’est fort ! Certains enfants attendent d’être vraiment en situation, face au public, pour donner le meilleur d’eux-mêmes… » constate, ému, Jean Luc Quinotte. «Le spectacle vivant ça suscite des émotions fortes…   Je remercie les élèves de leur acharnement au travail  débouchant sur une si belle réussite… »

« Leur persévérance, leurs efforts… c’est une expérience qui leur sert pour les autres matières… ML Resling

« J’ai chanté Atchafalaya jusqu’à lundi… »  Sandrine Guerrier

 » Quand vous êtes sur scène, vous vous donnez à voir , donc vous devez avoir un comportement adéquat… C’est une expérience qui renforce l’estime de soi. Travailler ainsi collectivement vers un objectif partagé, ça accélère les apprentissages… « 

Cette belle aventure chorale, musicale, pédagogique et humaine était emmenée par l’association Polifonia Eliane Lavail, coordonnée par les réseaux d’éducation prioritaire Jean Zay et Jean Jaurès et soutenue par la mairie d Cenon.

Le mot de la fin revient à Sophia : « Au début, j’avais un peu peur mais maintenant c’est très bien. Je voudrais bien recommencer car j’aime bien le théâtre. »

9-siffle-D

Si vous voulez revoir les premières photos,

c’est par là

Ce contenu a été publié dans Cultures & loisirs, Ecoles, collèges, lycée & cie, Enfance & Jeunesse, Timeline. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *