Comment favoriser l’accès de tous à l’emploi et à l’enseignement supérieur ? Retour sur une soirée riche en exemples

Dans le film "Un caillou sur le terrain", Un jeune Rom témoigne de son insertion réussie.

Dans le film « Un caillou sur le terrain », Un jeune Rom témoigne de son insertion réussie.

Rocher de Palmer / Salon de musique, un soir fin mai. Je me glisse dans la salle… un peu en retard… Un film commence. En gros plan, un jeune homme Rom raconte comment il a réussi a vaincre les préjugés et à gagner la confiance d’un patron boucher.

Une professionnelle aguerrie témoigne de la double discrimination à laquelle elle se confronte ; en tant que femme puis en tant que femme luttant contre un cancer du sein. Une  syndicaliste de Pôle emploi décortique les processus sournois qui écartent certaines personnes d’ emplois auxquels elles peuvent prétendre. Une dynamique  « quinqua » explique qu’elle a dû investir dans une teinture de cheveux pour contourner les préjugés liés à son âge. Un brillant diplômé d’origine sénégalaise se désespère de pouvoir un jour utiliser ses compétences dans un emploi correspondant à ses diplômes.
Un jeune homme se réjouit d’avoir bénéficié du dispositif « Sport Emploi » qui rebooste des accidentés du parcours scolaire. ..

Ces visages, ces voix, ces éclats de vies qui blessent ou qui brillent et bien d’autres encore composent la riche mosaïque du documentaire de Dragoss Ouedraogo. Un film de prévention et de lutte contre les discriminations, produit par l’association CISE , l’INSUP et « Productions de l’Altérité », avec le soutien de différents partenaires: Etat (DDCS), Conseil Régional, Conseil Général et les Villes de Cenon, Floirac et Lormont. Dans le cadre du dispositif « L’image au cœur de la prévention et des luttes contre les discriminations à l’emploi et à la formation ».
Un film en empathie qui, en dressant un constat sans complaisance, éclaire aussi les stratégies, les énergies individuelles et collectives permettant de surmonter les obstacles (d’où le titre du film « Un caillou sur le terrain ») et de relever le défi de l’accès à l’emploi et à la formation.

Au premier plan, Dragoss Ouedraogo, cinéaste documentaire

Au premier plan, Dragoss Ouedraogo, cinéaste documentaire

La lumière se rallume… J’ai raté les prises de paroles des organisateurs de la soirée qui ont parlé avant le film : Alain David, le maire de Cenon, Muriel Pecassou, la directrice de l’INSUP Hauts de Garonne , Yves de Dietrich , président du CISE, Mamadou Kouma, Directeur du CISE, Dragoss Ouedraogo, réalisateur du film.

… et commence alors une série d’interventions de responsables d’universités, de centres de formation, d’orientation, d’ entreprises… témoignant d’ exemples d’actions concrètes renforçant l’égalité dans l’accès à l’emploi et à l’enseignement supérieur.

Les intervenants de la table ronde

Les intervenants de la table ronde

C’était vraiment revigorant de découvrir les stratagèmes, les dispositifs attractifs mis en place par ces pros de l’insertion  pour attirer des jeunes vers des formations riches en débouchés professionnels ! On s’aperçoit d’ailleurs que des centres de formation ont parfois du mal à remplir certaines filières alors que celles- ci sont intéressantes et porteuses d’emplois. Il y a encore plein de nouveaux partenariats à construire ! L’animateur des débats l’ a bien dit:  » Pour l’accès à la formation et à l’emploi, comme pour tout:  on est plus fort à plusieurs… Surtout quand on est parrainé, mis en confiance, « tutoré »… Mais, désolée… je ne pouvais pas rester jusqu’à la fin. Je vous résume donc les 3 interventions auxquelles j’ai assisté:

Didier Foti; Directeur du CIO (Centre d’Information et d’Orientation) de Cenon; Présentation de la banque de stages et des partenariats avec les IUT et universités.COM_CENON_debat_insertion_egalite (22)« La banque des stages, une action de lutte contre les discriminations de toutes sortes initiée par l’Education nationale(EN) et le CIO, lutte qui est au cœur de nos missions comme le rappelle encore et encore la dernière circulaire sur la prochaine rentrée scolaire. Pour faciliter l’égalité des chances dans le premier accès au monde de l’entreprise puis aux études.
La banque des stages, projet monté en partenariat avec l’EN, le monde de l’entreprise et les acteurs de la politique de la ville après la sortie d’une circulaire en 2011 sur les stages obligatoires pour les élèves de 3ème. Il avait été fait le constat que les élèves des quartiers sensibles, des milieux les moins favorisés avaient beaucoup plus de mal que les autres à trouver des stages de qualité. Pourquoi ? Car moins de réseaux familiaux…
Donc dans le cadre de la politique de la ville, deux Délégués du Préfet (MM Hémous et Armoët) ont impulsé avec la précédente directrice du CIO (Mme Tardivel) et les chefs d’établissements des communes de Cenon, Lormont, Floirac, Bordeaux bastide… et toutes les associations, les réseaux d’entreprises, Hauts de Garonne développement… la création d’une banque de stages avec des entreprises prêtes à accueillir des jeunes moins bien accompagnés socialement que d’autres. La SNCF, KEOLIS, ORANGE, THALES ont répondu présents. La première année du projet, il y a eu un vrai engouement de tous les partenaires… Maintenant il faut le faire vivre sur la durée, rester attentifs pour que les partenaires ne se découragent pas.. »

Projet liaison lycées et enseignement supérieur : « Là, nous sommes partis du constat que les élèves de la Rive droite demandaient un peu moins que les autres élèves du département à intégrer l’IUT et que quand il demandaient, ils étaient un peu moins admis que les autres. D’où le partenariat avec l’IUT de Bordeaux. »

Eric Cuvillier, Directeur adjoint de l’IUT de Bordeaux.
« Nous avons organisé une série de rencontres entre les directeurs des IUT et les proviseurs des lycées de la Rive Droite. Puis entre les enseignants des IUT et les enseignants des lycées et enfin entre les étudiants et les lycéens. Ensemble, ils ont participé à des cours pour découvrir, en situation, les enseignements proposés par les IUT et partagé leurs expériences entre jeunes étudiants et lycéens.
Certains collégiens et lycéens participent à « Course en cours », parrainés par des étudiants de l’IUT : »Course en cours » est un dispositif pédagogique original, centré sur les Sciences et la Technologie, proposé par Renault, Dassault Systèmes et l’ Education Nationale Des équipes de collégiens ou lycéens montent une écurie de Formule 1 durant une année scolaire. Ils imaginent, conçoivent et fabriquent une mini voiture de course, propulsée par air comprimé. Ils intègrent une dimension marketing et communication à leur projet. Sur les traces des ingénieurs, ils utilisent les mêmes outils et processus que les professionnels de la course automobile… Les jeunes ayant participé à Course en cours candidatent plus facilement auprès des IUT… »

Des IUT dont certaines filières comme « Qualité, logistique industrielle, organisation » ont beaucoup de mal à recruter alors qu’elles débouchent sur de beaux métiers bien rémunérés… » 

 Jean Trillo, ancien trois-quarts centre de l'équipe de France de rugby

Jean Trillo, ancien trois-quarts centre de l’équipe de France de rugby

Après ces 3 interventions, un homme assis au premier rang du public s’est levé pour parler d’un dispositif d’insertion qu’il a créé en se basant sur son expérience. Une expérience forte et singulière puisqu’il s’agissait de Jean Trillo, ancien trois-quarts centre en équipe de France de rugby, riche d’une trentaine de sélections internationales  et d’une puissante personnalité.
Il a créé l’association Sport emploi qui, depuis plus de 10 ans, travaille à insérer des jeunes de 18 à 25 ans, avec le sport comme support pédagogique. « Je duplique le processus de la performance sportive pour en tirer un enseignement. Il faut retrouver une motivation, un rythme, un groupe, des horaires, des règles… ». 

Plusieurs autres intervenants et leur thématique ont enrichi la discussion:

Fabrice Maréchal; Directeur associé du cabinet Idanikos; Présentation de la méthode de recrutement sur compétences.

Philippe Moulia; Président du CREPI (Club Régional d’Entreprises Partenaires de l’Insertion) de Gironde et Directeur d’Eiffage Construction Nord Aquitaine; Présentation de l’engagement du CREPI dans la banque de stages et l’organisation du rallye pour l’emploi.

Yvan Texier; Chef d’entreprise Aquitaine Sécurité Incendie ; Présentation de méthodes de recrutement favorisant l’embauche de jeunes peu diplômés (embauche de jeunes détectés en stage tout au long de l’année + accompagnement de D2C Gironde et de la Mission Locale)

COM_CENON_debat_insertion_egalite (4)

Jennifer Lamaignière  ; Jeune accompagnée par un chef d’entreprise dans le cadre d’une action de parrainage ; Présentation de l’accompagnement et de son apport dans sa recherche d’emploi

Alain Bonnet ; Chef d’entreprise Bonnet Etanchéité ; Recrutement par le biais des contrats d’avenir et des contrats de génération.
Et, c’est Julien Houllier, Chef de projet Cohésion Sociale à la Mairie (et cheville ouvrière de cette soirée avec ses complices des Services Economie/Insertion et Emploi), qui a rédigé la conclusion de mon billet: Merci !

« Le film et la table ronde ont montré comment les discriminations et les inégalités sociales peuvent être complexes mais comment aussi on peut trouver des solutions en réfléchissant à des critères de recrutement pour une entreprise et une école (notamment en s’inspirant des méthodologies des intervenants) mais aussi en déconstruisant certaines idées pré- conçues (survalorisation du diplôme ou évacuation de certains candidats par des préjugés). Toutefois, au- delà d’exemples positifs, on se rendait aussi compte que tout le monde n’est pas en mesure de trouver des stratégies de contournements efficaces et que les personnes discriminées (ou touchées par la reproduction sociale) n’ont pas toujours la chance de faire la rencontre qui les aide. A nous professionnels de fédérer nos idées et compétences pour favoriser ces rencontres ! »

Les organisateurs de la soirée
La Mairie de Cenon, le CISE, le CIO de Cenon, l’INSUP, Hauts de Garonne Développement, les services de l’Etat et le Club des entreprise.

1-smile-Dhttp://www.insup.org/index.php?id=hauts-de-garonne

http://www.ville-cenon.fr/emploi-economie/emploi-et-insertion/247-accompagner-vers-l-emploi.html

http://www.ac-bordeaux.fr/orientation/les-centres-dinformation-et-dorientation-cio/carte-des-cio/centre-dinformation-et-dorientation-de-cenon.html

asso-sport-emploi.com

 

Ce contenu a été publié dans Ecoles, collèges, lycée & cie, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *