« Du vin au vert, un esprit de terre…une fête du vin… »

Du vin au vert, c’était la fête au parc du Cypressat qu’il ne fallait pas rater ! J’y suis allée avec mon pote Thiombé. Plus de  1000 personnes ont profité de   l’ambiance champêtre ponctuée d’animations musicales, de balades contées, de chasse au trésor, au grand bonheur des enfants. Sans oublier la dégustation de bons crus pour les amateurs de vin. Reportage.

« Nous sommes restés dans cette terre de vin ».

Discours du Maire de Cenon, Jean-François Egron

Jean-François ÉGRON- Maire de Cenon

Si le parc accueille la fête du vin au vert, c’est bien entendu grâce à son histoire viticole. Comme l’a évoqué le Maire de Cenon dans son discours introductif dont je vous livre une partie : « Le parc du Cypressat est un lien entre la population, l’environnement et le monde viticole. Un lien qui remonte au moyen âge, quand les anglais étaient à Bordeaux. Pour identifier les barils de vin qui partaient de Bordeaux, viticulteurs et anglais les identifiaient avec une branche de cyprès du parc. Ces branches attestaient que le vin provenait bien de la région de Bordeaux. Nous sommes aujourd’hui restés sur cette terre de vin. Il est donc important de célébrer ce qui fait partie de notre culture autour d’un événement convivial et partagé. L’occasion pour nous de célébrer nos 30 ans de jumelage avec le Maire de Laredo, Juan Ramon Lopez VISITACION».

« Du vin au vert, un orgueil local, une ouverture vers les autres… »

Juan Ramon Lopez VISITACION – Maire de Laredo (Espagne)

En prenant la parole, Juan Ramon Lopez VISITACION, le Maire de LAREDO a mis l’accent sur le partage des cultures, des traditions, la revendication de son patrimoine et sur l’importance du souvenir des anciens. Des choses à conserver dit-il car importantes pour les racines culturelles d’une ville. Ces choses contribuent à la mise en place d’un esprit communautaire, un esprit de la terre qui doit être une force pour nous les autorités, les élu.e.s. La Guyenne a été créée pour garder la tradition vinicole, en garantissant son authenticité et sa richesse. Les échanges culturels et sportifs entre les familles, qui durent depuis 30 ans, consolident le lien qui existe entre nos deux villes. C’est un orgueil local, une ouverture vers les autres, un acte qu’il faut faire perdurer ajoute t-il.

« La viticulture, c’est aussi de l’agriculture… »

Après le discours du maire et avant la dégustation, la chasse au trésor et la balade contée, une séance d’intronisation, portée par la Connétablie de Guyenne, a eu lieu. J’étais vraiment intriquée par la posture et la solennité de Jaune Armand Schuster de Balwill, Grand Maître. Après lecture de la charte par le chancelier, il  s’est réjoui du fait que la Connétablie de Guyenne retrouve son ancien fief : le parc du Cypressat. Et à ce titre, il a proposé à ses pairs d’accueillir les Maires de Cenon et de LAREDO au sein de leur conseil. Ces derniers devenaient ainsi des conseillers et des défenseurs des vins, avec les droits et les privilèges qui vont avec. Et en guise de reconnaissance, le Maire a exprimé sa fierté à porter en Gironde et ailleurs tout ce qui peut représenter le vin.

La chasse au trésor

Après avoir écouté les discours je me suis mise sur la piste des chasseurs au trésor. J’ai vu beaucoup d’enfants, souvent accompagnés de leurs parents, très enthousiastes à participer au jeu. Questions posées portées sur : le type de vin qui est servi avec des moules marinières, les vignes, les châteaux etc. Concocté par le service documentation archives ce jeu ludique a beaucoup plu aux enfants. 90 familles y ont participé. Celles qui ont accumulé le plus de points sont reparties avec des paniers garnis et gourmands, des livres, des places de concert et même avec des tires bouchons…Fabuleux non ! Les Maires des villes de Cenon et de LAREDO ont tenu à remettre personnellement les cadeaux.

Pour l’histoire de la vigne à Cenon

En allant à la balade contée, je me suis arrêtée pour lire ce qui avait écrit sur les panneaux implantés devant les rangs de vignes.  Voilà ce que l’on pouvait y  lire :  Hier, des vins de Palus, des vins des Queyries, des vins de coteaux, des crus prestigieux, des châteaux de renom. Aujourd’hui, des belles demeures et des noms qui sentent bon le vin subsistent : Palmer, Tranchère, La Mothe, La Morlette, Le Loret, Serre, Bellevue… L’association des Amis de Patrimoine Cenonnais est porteuse de cette belle initiative qui met en relief le passé viticole de la ville.

De la chasse à la balade

…Une balade contée tant attendue. Une soixantaine de téméraires, munis de lampe torche frontale, de poche et/ou d’un téléphone portable attendaient avant d’emprunter les sentier menant dans les sentiers le coup d’envoi. Soudain, une voix s’élève. C’était celle de Marine du service Documentation et archives, co-organisatrice de l’action avec les Amis du Patrimoine Cenonnais, qui proposait de découvrir, au travers de textes et chansons, l’étroit lien entre la chanson et le vin. Écoutez cet audio que j’ai capté…

 

Du Vin au Vert, un temps de fête très adapté au amoureux du vin mais aussi aux familles qui peuvent profiter du cadre champêtre du parc. A l’année prochaine alors !


 

Ce contenu a été publié dans Cadre de vie, Cenon ma ville, Cypressat, Dans la nature, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *