« Germaine veille » : transmettre la passion du jardinage au naturel

Adepte d’un « jardinage au naturel », Nathalie Schwab sème ses savoirs aux quatre coins de la ville. Dans son jardin de la rue Chanzy, elle expérimente, accueille et prodigue des  conseils à tester chez soi.

Ce qui n’était à l’origine qu’un potager familial (relire TEMO 36 printemps 2017), devient à présent une association, un projet professionnel en devenir. « J’ai fondé « Germaine veille », suite à la Fête du quartier Henri Sellier, en 2018 », raconte Nathalie Schwab.

Jardinage participatif et mélange de culture(s)

Les carrés potagers de la résidence Henri Sellier

 «Nous avions décidé entre habitants, de remettre en route les carrés potagers restés en sommeil dans le jardin de la résidence Henri Sellier » Une initiative fédératrice suscitant aussitôt l’intérêt du bailleur Domofrance.

Sur place, Nathalie Schwab reçoit le renfort de la photographe Eva Sanz (directrice artistique de l’action participative La Fronde). Ensemble, elles élaborent un programme mêlant pratiques artistiques et jardinage : création de nichoirs, peinture avec des jeunes de l’AJHaG, réalisation d’une araignée au crochet (avec Gul Schott) pour Halloween… Prochaine étape : l’installation d’un composteur partagé et sensibilisation aux semis,bouturages, création d’une grainothèque…

« Germaine veille » sème en milieu scolaire

« J’interviens au collège Jean Zay où les élèves ont planté fèves, petits pois, fleurs mellifères et réalisé un épouvantail dans leur « Potazay ». Ruches et abeilles y sont à présent accueillies ». Nathalie Schwab poursuit : « A l’école Camille Maumey, le jardin « Jardicolor » mobilise six classes. Grâce au soutien du Conseil citoyen du Bas Cenon, j’apprends aux enfants à gérer des lombricomposteurs, installés dans les classes. Les déchets de la cantine, eux, alimentent le grand composteur du potager ».

De belles salades dans le Jardicolor de l’école Camille Maumey

Support pédagogique exploité en classe, « Jardicolor » rend concret les apprentissages : étude des angles afin de réaliser des carrés potagers en forme pyramidale, création d’hôtel à insectes, observation du cycle de la vie des végétaux, etc.

Apprentissage du jardinage au naturel à l’école maternelle Jules Guesde

Le jardin de la rue Chanzy, lieu d’accueil et d’expérimentation

Le jardin de la rue Chanzy

Germaine veille propose aussi des ateliers aux particuliers. L’opportunité de découvrir le lombricompost, le sol vivant, des alternatives aux produits phytosanitaires : eau de cuisson des aliments, huile de colza, bicarbonate de soude, purins confectionnés à base de consoude, prèle, ortie, etc. Autant d’alternatives bienfaisantes pour les sols et la santé, à adopter sans modération !

Germaine veille :

Ateliers 11 rue Chanzy : les après-midis du lundi, jeudi et samedi / atelier Henri Sellier : le vendredi, 16h30 / 06 47 33 81 00

germaineveille@gmail.com + facebook et instagram

Jardicolor de l’école Camille Maumey
Ce contenu a été publié dans Cadre de vie, Cenon ma ville, Dans la nature, Ecoles, collèges, lycée & cie, La vie des assos, Portraits de Cenonnais-es, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *