Golden Gasoline : stoner-rock en fusion

Golden Gasoline est un trio franco-russe de rock aux influences blues et stoner, formé il y a deux ans. Forts d’ un 1er CD 8 titres, ils tournent dans toute la France et à l’étranger. Ekaterina (chant), Arthur (guitare, chœurs) habitent Cenon, David (batterie), Cabanac.

3 jeunes musiciens passionnés qui bétonnent leur bagage musical. Leurs compositions carburent à l’énergie brute, sauvage. Leurs influences : The Black Keys, Queens Of The Stone Age, Royal Blood, Led Zeppelin.

La guitare d’Arthur est le grain sale, l’or noir qui sature l’air de riffs incandescents, hypnotiques. David enfonce ses rythmes compacts, carrés. Ekaterina, au chant, souffle le chaud puis le froid. Par ses inflexions blues et soul, sa voix d’alto convie à la transe, transmue ce tumulte en or.

On a l’impression que plein de projets sont en train de fleurir rive droite

Ancrés à Cenon ? Sur l’affiche de leur 1ère tournée, c’est au parc Palmer qu’ils posent devant l’énorme pin terrassé, sculpté en totem par le plasticien Mier.

Arthur : «  Ça nous plaît beaucoup de vivre ici à Cenon. La rive droite a toujours eu une mauvaise image alors que, finalement, ça fait des années qu’elle se développe beaucoup plus que la rive gauche en terme de culture. Il y a le festival Climax à Darwin. Darwin s’est créé, il y a le Rocher de Palmer, les radios, la grande salle à Floirac, les assos. J’ai presque l’impression qu’il se passe plus de choses rive droite que rive gauche. La rive gauche est peut-être saturée… On a l’impression que plein de projets sont en train de fleurir rive droite, que ça va se métamorphoser et que les mentalités vont évoluer par rapport à ça. »

L’Allemagne, ça a été une vraie surprise

Une 1ère tournée les a conduits en France, en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg, jusqu’en avril dernier. Ils en sont revenus plus pêchus que jamais. Ils repartent aussi sec sur les routes dès septembre. Clubs, restos, scènes de festival rock, etc. Leur rock s’éprouve live, everywhere !

Arthur : «  Durant la 1ère tournée, notre musique a été bien reçue dans des endroits très différents : milieux pur rock ou des restos où on doit faire attention au volume. On a amené notre musique à des gens qui n’ont parfois pas l’habitude d’écouter ça. Pour nous, c’était comme un challenge. Ça a fonctionné un peu partout.   L’Allemagne, ça a été une vraie surprise, l’un des plus gros concerts faits sur la tournée ; on en garde un très beau souvenir. On pense à aller mettre un pied en Espagne aussi. »

Je pense que la culture ne doit pas être une chose prise à la légère…

Ekaterina, au chant, et Arthur à la guitare et aux choeurs

Ekaterina, au chant, et Arthur à la guitare et aux choeurs

 Arthur : « Il faut arrêter de médiatiser la médiocrité. Elle est de plus en plus dure à avaler, ça devient un problème. Comme prof d’école de musique depuis 6 ans, je le vois, je vois les jeunes évoluer. Je pense que la culture ne doit pas être une chose prise à la légère, même dans l’éducation car si tous nos gamins se mettent à n’écouter (je ne vais pas citer d’artistes) que du n’importe quoi, ça va jouer aussi sur leur développement, leur intelligence, leur manière de penser. Voilà ! C’est la culture tout simplement. Je pense que c’est important quand on entend de la musique, de savoir vraiment ce que c’est qu’une guitare, une trompette ! »

Les Golden Gasoline ont un site, une page facebook. Venez les découvrir !

facebook.com/GoldenGasoline

goldengasoline.com

 

Et ils ont un lapin aussi…

Ce contenu a été publié dans Cenon ma ville, Cultures & loisirs, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *