Jardin solidaire des épiceries sociales de Cenon : un jardin pour s’aérer et cultiver le vivre ensemble

Fin septembre, sous un soleil radieux, adhérents des épiceries sociales, élu.e.s et personnels du centre communal d’action sociale (CCAS) de Cenon ont inauguré ensemble un nouveau jardin partagé.

Parmi ses dispositifs d’accompagnement, le CCAS de Cenon anime : l’épicerie solidaire «Le panier des quatre saisons » et un marché solidaire. Depuis décembre 2017, ce dernier a aménagé dans de nouveaux locaux, disposant d’un joli bout de terrain, transformé à présent en jardin – potager.

Inauguration ensoleillée et gourmande du Jardin partagé des épiceries solidaires du CCAS

Dans le Jardin partagé des épiceries solidaires du CCAS

Regrouper les épiceries sociales autour d’un lieu de vie

Huguette Lenoir, Adjointe au Maire, déléguée à la Solidarité lors de l' inauguration ensoleillée et gourmande du Jardin partagé des épiceries solidaires du CCAS 27 septembre 2018

Huguette Lenoir, Adjointe au Maire, déléguée à la Solidarité
lors de l’ inauguration ensoleillée et gourmande du Jardin partagé des épiceries solidaires du CCAS 27 septembre 2018

«Ce jardin a vu le jour ce printemps suite à un travail de réflexion mené par des  personnels et élus du CCAS, qui portent les valeurs de solidarité et pratiquent le respect des personnes, et l’équité de traitement » relatait Huguette Lenoir, Adjointe au Maire, déléguée à la Solidarité – Santé – Handicap – Seniors – Politique de la ville – CCAS,  « Regrouper nos deux épiceries sociales autour de ce jardin favorise de belles rencontres entre les bénéficiaires. Il crée des moments de convivialité, de découverte, d’apprentissage, d’un jardinage respectueux de l’environnement:  mieux vivre ensemble, dans un lieu de ressource(s) et de tranquillité. »

Ici on s’entraide, on se donne des tuyaux, c’est convivial

Inscrite depuis cinq mois au Marché solidaire, Nacéra Sekrane témoigne : « Je viens ici pour y faire mes courses et bénéficier de petits prix, mais l’aide dépasse le côté alimentaire. La plupart des adhérent.e.s sont des femmes seules avec enfant(s), qui ont du mal à s’en sortir.

Nacéra : On partage des activités : recettes de cuisine, tricot, sorties piscine, ... et depuis ce printemps, nous jardinons !

Nacéra : On partage des activités : recettes de cuisine, tricot, sorties piscine, … et depuis ce printemps, nous jardinons !

Des adhérentes du Jardin solidaire

« Dès que l’on se sent seule, morose, on sait où aller… »

Ici on s’entraide, on se donne des tuyaux, c’est convivial. Dès que l’on se sent seule, morose, on sait où aller… On partage des activités : recettes de cuisine, tricot, sorties piscine, visite d’un aquarium (dans le Périgord Noir), et depuis ce printemps, nous jardinons !

« … Nous avons réalisé un bel épouvantail. Tout le monde s'y est mis, l'a habillé, coiffé. Il est là pour garder le jardin. »

« … Nous avons réalisé un bel épouvantail. Tout le monde s’y est mis, l’a habillé, coiffé. Il est là pour garder le jardin. »

Nous avons planté toutes sortes de tomates, de la cœur de bœuf aux tomates cerises, ainsi que quelques poivrons. Et nous avons réalisé un bel épouvantail. Tout le monde s’y est mis, l’a habillé, coiffé. Il est là pour garder le jardin. »

Un potager pensé en concertation avec les adhérents du Panier des quatre saisons

Coordinatrice du Panier des quatre saisons, Nathalie Carton de Wiart résume: « L’idée du potager est venue en aménageant dans ce local. Tout de suite, avec mes collègues du Marché solidaire (Sandra Dewick et Cécile Lebrun), avons eu le désir d’exploiter ce terrain. Ça rentrait dans le cadre de nos objectifs  : proposer un lieu de vie où les bénéficiaires peuvent se ressourcer.

Nathalie Carton de Wiart ,Cécile Lebrun et Sandra Dewick

Nathalie Carton de Wiart ,Cécile Lebrun et Sandra Dewick

Et quoi de mieux que le travail de la terre, pour s’aérer, se vider la tête ? Ce sont surtout les adhérents du Panier des quatre saisons qui se chargent de l’entretien lors d’ateliers hebdomadaires. Les retours sont très positifs. Outre les tomates récoltées, le principal intérêt réside dans le fait de s’évader un moment d’un quotidien souvent difficile. En plus, niveau météo cet été, nous avons été gâtés. Nous en avons profité pour organiser des piques-niques. A présent, nous souhaitons agrandir la parcelle et inviter d’autres associations à participer au projet. Mais toujours en concertation, en co-construction avec les adhérents. »

Le Maire, Jean-François Egron, a insisté sur : « la longue tradition d’aide sociale qui anime la commune et les politiques de la ville. »

Inauguration du jardin partagé des épiceries solidaire du CCAS

Inauguration du jardin partagé des épiceries solidaire du CCAS

Sur un plan plus personnel, il n’a pas hésité à livrer quelques confidences, évoquant ses propres origines familiales « modestes, où la solidarité entre amis et voisins étaient primordiales, tant sur le plan matériel qu’humain. L’union fait la force et ce lieu de vie, de partage, en est un bel exemple. »

 

Pour tout savoir sur le marché solidaire de Cenon , lire l’article, voir les photos.

Les aides du CCAS sur cenon.fr

Ce contenu a été publié dans Cenon ma ville, Dans la nature, Solidaires, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *