La parole aux résidents de Gambetta

Bonne humeur et couleurs pour Paroles de résidents
En mars les habitants de la résidence autonomie Gambetta fêtaient la réhabilitation des espaces communs de leurs lieux de vie. Certains d’entre eux ont aussi fait l’objet d’une exposition visuelle et sonore « Paroles de résidents », concoctée par le CCAS. Des récits de vie et de rêves dessinés en suivant par les jeunes du centre de loisirs Triboulet…

 

Le rendez vous est fixé au 1er étage de la résidence qui comprend près de 80 appartements. Institutionnels et résidents se retrouvent pour saluer la fraîcheur et la qualité des travaux réalisés. Sur les murs, des peintures aux couleurs acidulées choisies par les résidents, avec le regard professionnel d’une décoratrice d’intérieur.  Au sol un lino agréable et silencieux au pied, agrémenté de plantes sélectionnées par un des jardiniers municipaux. L’ensemble est aménagé avec du mobilier moderne et confortable, invitant à la détente. Le bailleur Logévie et le maire Alain David saluent cette mise en beauté ainsi que le travail de concertation « qui permet des choix collectifs mais facilite surtout la prise de contact et le rapprochement entre résidents ».

Raconte moi ta vie

Les animateurs gérontologues du CCAS -chargé de la gestion et de l’animation du lieu- ont saisi l’occasion de ce lifting pour collecter les témoignages de résidents, présents depuis quelques ou de nombreuses années. Ils ont accepté de partager leurs souvenirs, parfois leur quotidien d’aujourd’hui, souvent leurs rêves. Des récits émouvants, drôles, qui racontent aussi des modes de vie, des tendances d’une époque, des lieux emblématiques aujourd’hui disparus.

C’est la cas d’Hélène Rolland, qui raconte par exemple dans son témoignage la découverte de son premier dessin animé et parlé… en 1939, « Blanche neige et les 7 nains », à l’Olympia à Bordeaux…

Omar, Monique, Bernard, Modesto… ils sont 14 à avoir été sollicités, écoutés attentivement puis enregistrés par l’association Atout chant. Les interviews ont alors traversé Cenon pour être portées aux petites oreilles des enfants du centre de loisirs Triboulet.

Dessine moi un rêve

Farah, animatrice à Triboulet, était présente avec les enfants du centre pour l’inauguration-vernissage. Tous rencontraient pour la première fois les visages à associer aux voix, qu’ils n’avaient jusqu’alors qu’écouter. L’idée du CCAS était en effet de susciter la rencontre et un intérêt commun dépassant les âges. Les rêves des résidents racontés dans les interviews devenant alors un sujet idéal d’expression et d’imagination pour les plus petits. L’expérience a été bénéfique car elle a donné aux enfants l’accès à un monde et un mode de vie datant de 40, 60 ou même 80 ans. « Ils ont appris plein de choses sur la vie tout court, et ont constaté que l’on peut donner en prenant du plaisir sans rien attendre en retour », précise Farah.

Montre moi qui tu es

Des portraits photographiques  sur les murs, des rêves dessinés sur les panneaux d’exposition, de la projection, des séquences sonores sur la vie et les habitudes quotidiennes… Cet après midi de fin mars à Gambetta, il y avait de quoi apprendre à mieux se connaitre, se voir et s’entendre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Portraits de Cenonnais-es, Seniors, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *