Les entrepreneurs connectés: une initiative unique sur la métropole… à la Cyber-base !

L'assitance attentive des de chefs d'entreprisesPas facile et pas forcément le temps d’appréhender l’outil internet quand on est électricien, esthéticienne ou pâtissier par exemple. Sauf qu’à Cenon, on a le don de créer des partenariats qui vont bien : Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux (CCIB), Chambre des métiers et de l’artisanat de la Gironde (CMA), cyber-base, Club d’entreprises de Cenon et service économie ont mis sur pied des cycles d’ateliers numériques gratuits… carton plein!

Ecoute attentive et concentration maximum de l’auditoire dans les locaux de la cyber-base. Ils sont une trentaine attendus ce soir. Certains avec un site internet, d’autre pas, d’autres avec un projet en cours de réalisation. « L’idée c’est d’informer les entrepreneurs sur les possibilités offertes par le web. Et de les accompagner au mieux dans le dialogue avec leur futur prestataire » m’explique Isabelle Annedouche, chargée de mission du Club d’entreprises de Cenon. Car c’est souvent le premier frein : comment se lancer dans la toile si on ne comprend pas le jargon, si on ne pose pas les bases précises des besoins et des attentes.

Solène Di Paolo intervient sur le référencement

Solène di Paolo intervient sur le référencement

« L’internaute est social, il donne des avis partout » rappelle Solène di Paolo, conseillère numérique à la Chambre des métiers. Absolutely, yes! Pour ce 5ème atelier, c’est le référencement qui est au programme. Car une présence en ligne, ça se construit : investir les réseaux sociaux pour remonter sur le moteur de recherche google, choisir ses mots clés avec précision… La formation est concrète, explicite et argumentée.

La qualité de ces ateliers est qu’ils répondent précisément à une demande. C’est l’avantage de ce partenariat inédit entre chambres consulaires, lieu ressource tel que la cyber-base et club des entreprises. Les entreprises expriment leurs difficultés auprès des premiers, l’accompagnement technique est assuré par les seconds, et la dynamique de réseau se développe grâce au troisième. « L’intérêt pour les indépendants, c’est aussi de rompre avec leur isolement et de partager problèmes, expériences et réflexions », ajoute Isabelle Annedouche.

Des explications pas à pas pour les apprenants

La formule est un vrai succès. Pendant que Solène di Paolo développe son propos, Claire Decroix, conseillère numérique à la chambre de commerce (accompagnée de Catherine Loisel, responsable du programme de transition numérique) officie dans la seconde salle de la cyber-base auprès d’experts comptable, de négociants en vin ou de spécialiste des services à la personne. Les chefs d’entreprise viennent d’un peu partout de la CUB, parce que l’initiative est unique sur la métropole, et parce qu’ils découvrent un lieu susceptible de les accueillir pour les accompagner techniquement. « Beaucoup d’entre eux ne connaissaient pas la cyber-base. Ils découvrent un lieu équipé et des animateurs expérimentés: ils identifient désormais la cyber-base comme un lieu ressource où ils peuvent poursuivre leur formation », analyse la chargée de mission du Club d’entreprises de Cenon. Et ça c’est aussi une good news!

10-sms-D

Est ce que mon pâtissier finira par partager sur le web la recette de son gâteau au chocolat de la mort? Hum?…
Entrepreneurs cenonnais, à vous de jouer, renseignez vous auprès du Club d’entreprises de Cenon!

*La CCIB est référent pour la région Aquitaine  du programme gouvernemental  national Transition Numérique dont l’objectif est d’accélérer l’adoption du numérique par les entreprises autour d’actions de sensibilisation collectives et individuelles, la CMA et la cyber-base de Cenon ont rejoint le dispositif.

 

Ce contenu a été publié dans Cenon Web, La vie des assos, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *