Les T.A.P.* c’est TOP 2/6 >>> École René Cassagne : Des percussions, qui se frappent, se grattent, se secouent.

img_3056Lors des TAP, Hery, percussionniste professionnel de l’association cenonnaise ARTIS, est intervenu dans trois écoles, dont René Cassagne élémentaire.  »  Installés en cercle, on communique entre nous par le biais de la percussion. On s’écoute, on écoute les autres, on s’exprime… »

Hery Razafindabre, percussionniste pro initie les élèves

Hery Razafindabre, percussionniste pro initie les élèves

«  L’exercice convoque trois grands principes  : la responsabilité, l’altruiste et l’autonomie.  Je mise sur la capacité d’imitation des enfants, et sur leur spontanéité. Il n’y a pas de connaissances musicales à avoir au préalable. Le rythme chez les gamins, s’apprend très facilement. Il faut vulgariser la pratique, ne pas trop expliquer, car dès que ça rentre dans l’intellect ça bloque un peu. Mais dès que nous restons dans le physique, dans le mouvement, ils apprennent vraiment très vite. Et ils ont une bonne mémoire.  « 

«  Mon but, par un côté très ludique, est de donner des bases. L’écoute et le partage. Mais aussi inculquer des notions musicales universelles que sont le tempo, la vitesse, les nuances, les hauteurs de son. Ils sont 10 à 12 par séances à pratiquer le djembé, la derbouka, les shakers, les maracas, les œufs… tous les accessoires de la famille des instruments à percussion, qui se frappent, se grattent, se secouent. En fin de cycle, j’ai déjà amené une batterie. Il ne faut pas oublier qu’un batteur remplace cinq percussionnistes. C’était sympa pour eux de découvrir cet instrument que certains touchaient pour la première fois. Et c’est important qu’ils se rendent compte qu’il n’y a rien de magique. Les musiciens sont des gens passionnés, qui ont travaillé.  »

«  Lors des ateliers, nous travaillons également un peu la mélodie, par le biais de chants. Je choisis volontairement des grands succès actuels qu’ils connaissent tous. L’avantage c’est que je n’ai pas à les leur faire apprendre et par conséquent, ils n’ont pas une surcharge supplémentaire de travail. Je propose également des jeux mélodiques à l’aide de boomwhackers. Ces tubes en plastique se frappent sur le sol et reproduisent la gamme classique  : do ré mi fa sol la si do. Ainsi nous pouvons travailler les mélodies ascendantes et descendantes.  »

«  La finalité, c’était un petit spectacle, le 28 juin, où étaient invités les parents. Les CP – CE1, puis les CE2 – CM2 ont interprété leurs morceaux mêlant aux percussions des chants traditionnels antillais. A la fin petits et grands se sont réunis pour jouer tous ensemble «  On écrit sur les murs  », succès actuel des Kids United, reprise de Demys Roussos.  »

img_3035-hery-razafindrabe

2014-animpercu*TAP : Temps d’activités périscolaires proposés 3 jours par semaine de 16H15 à 17H15 (horaires 2016-2017) dans les écoles de Cenon, animés par les FRANCAS

 

 

Ce contenu a été publié dans Cenon ma ville, Ecoles, collèges, lycée & cie, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *