Nous étions tous à l’opéra…

Nous n'irons pas à l'opéra Cenon 19 mai 2016Jeudi soir, j’étais à l’opéra, au Rocher de Palmer : Un opéra chanté par 190 élèves de CM1, CM2 des écoles R. Cassagne, Les Cavailles, J. Jaurès, Van Gogh et de la 6ème F du collège Jean Jaurès… Ils m’ont épatée par leur fougue et leur technicité…

Comme le soulignait mon amie Gaëlle:  « d’un bout à l’autre, ce fut une soirée tout sourire : de l’immense sourire que vous offre le régisseur en chef à votre arrivée et qui vous donne juste envie de vous précipiter voir ce que les enfants vous ont concocté, à ceux du duo de présentateurs accueillant le public, aux milliers de sourires éclairant les visages des artistes en herbe, aux sourires partagés des spectateurs en liesse ! »

Nous n'irons pas à l'opéra Cenon 19 mai 2016Nous n'irons pas à l'opéra Cenon 19 mai 2016« Nous n’irons pas à l’opéra », c’est le titre de cet … opéra de Julien Joubert, jeune compositeur contemporain, qui raconte « les aventure d’une classe et de son enseignante dont la sortie à l’opéra est subitement annulée au grand désespoir des élèves. Malgré les efforts de la maîtresse pour compenser cet imprévu, l’issue semble désespérée … Mais les enfants parviendront à leurs fins avec l’aide du chauffeur de bus, Monsieur… Wagner ! ».

Claire Placeraud, à la direction du chœur, Franc Dijeau au piano, Jean-Paul Balzac à la clarinette, José Vincente da Silva à la batterie

Claire Placeraud, à la direction du chœur, Franc Dijeau au piano, Jean-Paul Balzac à la clarinette, José Vincente da Silva à la batterie

Une forêt en mouvement dans la salle du Rocher

Je laisse Gaëlle vous raconter: « Julien Joubert ne s’y est pas trompé en créant son opéra : en fin pédagogue, il savait pouvoir compter sur ces jeunes interprètes et notamment sur cette petite artiste toute en couleurs pour motiver et faire participer le public tout entier. Je m’explique… Lors d’une scène, les enfants devaient entrer dans la peau (euh l’écorce…) des arbres de la forêt et mimer leurs mouvements et leurs sentiments… Et pour que cette forêt devienne immense, les spectateurs étaient invités à devenir arbre à leur tour… Et ce fut une vraie « ola » de parents, sœurs et frères, transformés en arbres mouvants qui s’est levée dans la salle… »  » Whouah !

Faites des arbres from Ville de Cenon on Vimeo.

3 les arbres bougent from Ville de Cenon on Vimeo.

Pour chanter à l’opéra il faut avoir un cœur comme ça !

Nous n'irons pas à l'opéra Cenon 19 mai 2016Nous n'irons pas à l'opéra Cenon 19 mai 2016
« Bon d’accord, je vous l’avoue, j’ai un peu modifié les paroles… En vérité, les jeunes interprètes mimant et expliquent que « pour chanter à l’opéra il faut avoir les pieds comme ça », « ni trop écartés »… « Ni trop serrés » ajoute la jeune maitresse lors des parties théâtralisées qui entrecoupent les chants des enfants. »

Nous n’irons pas à l’opéra

Revenez from Ville de Cenon on Vimeo.

« Mais le cœur y est bel et bien. Le cœur du chœur… On ressent l’émotion qui a pris possession de la magnifique salle du Rocher. L’émotion des enfants, dont la tension est palpable tout au long du spectacle et qui finit par exploser lors de la standing ovation saluant leur prestation, mais  celle aussi des organisateurs, des musiciens, de la cheffe de chœur, des enseignants, aussi excités et remontés que les 190 jeunes chanteurs  ! »

Cette belle joie, cette énergie qui vous assaille

« Ne pas avancer le menton, pour pouvoir rester dans l’ton »… Comme les enfants ont raison ! Pas besoin d’avancer le menton pour montrer sa fierté et son enthousiasme et ça les parents l’ont bien compris. Dans le monde du spectacle, le public peut être sévère ou indifférent mais ce qu’il y a de magique quand ce sont des parents, c’est cette belle joie qui irradie et l’énergie qui vous assaille de toutes parts. »

Final from Ville de Cenon on Vimeo.

Des trombes d’applaudissements et des sifflets de joie ont salué le final alors qu’enfants, enseignants, musiciens se rejoignaient sur scène pour partager ce moment de big bonheur.

C’est le moment de citer toutes celles et tous ceux qui ont initié, accompagné, coordonné cette nouvelle aventure artistique et pédagogique, fruit d’un partenariat entre l’Education Nationale, l’association Polifonia Eliane Lavail et la ville de Cenon.
Claire Placeraud, à la direction du chœur
Les musiciens : Franc Dijeau au piano, Jean-Paul Balzac à la clarinette, José Vincente da Silva à la batterie

Les techniciens : Céline à la lumière, Yann au son et Bacary Faye
Les enseignants : Maylis Salinas du collège Jean Jaurès, Sophie de Araujo, Laure Aramburu, Sophie Larrieu et Nicolas Loustaunou de l’école René Cassagne. Philippe Sauze de l’école des Cavailles, Carole Benoist et Fanny Bonnouvrier de l’école Jean Jaurès, Sylvie Luong de l’ecole Van Gogh.

Les référents REP (Réseau Education prioritaire) : Sandrine Guerrier, directrice de l’école Anatole France et Jean-Luc Quinotte, directeur de l’école Jean Jaurès.
Les élus de la ville de Cenon
1-smile-DEt Merci à Gaëlle qui m’a livré ses impressions  !

Bonus vidéo sur le Viméo ville de Cenon

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Cenon ma ville, Cultures & loisirs, Ecoles, collèges, lycée & cie, enfance, Rocher de Palmer, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Nous étions tous à l’opéra…

  1. selma.G dit :

    Je vous remercie beaucoup d’avoir fais ce blog . A chaque fois que je regarde ces vidéos (au moins 5 fois par jours, excessivement bien-sur) , j’ai la larme à l’œil. De plus, je sais que j’envoie ce message un peu tard ,mais je partage cette joie avec vous tous. Merci d’avoir lu ce message et au revoir.

    • Canell dit :

      Le spectacle était super et c’est vraiment agréable de savoir qu’il se prolonge encore via ce blog ! Merci pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *