Printemps des poètes: Slamme va, ça me va!


P1200360

Mardi 17 mars, 15h30, médiathèque Jacques Rivière. Grosse pression pour l’atelier Slam et les 1ère SPVL du Lycée des Métiers La Morlette. Il est temps pour eux de se jeter en public, tête baissée, dans l’arène de la prose rimée cadencée.  Heureusement, Sophia, Aexandre, Lina, Benjamin… ont ramené tout leur crew pour dropper le flow d’la rime chahutée et parmi eux… des résidents de l’EPHAD du Bois du Loret tout sourire, eux aussi vent debout contre ce qui limite, empêche nos vies de s’épanouir.


Car au Printemps des poètes, cette année, c’est l’insurrection poétique affichée. La v’là qui s’immisce partout jusqu’aux maisons de retraite. Les générations artistiquement se mêlent et slam (nous) fait du bien.
Une initiative dûe à L’EPHAD du Bois du Loret, au CCAS de Cenon, au Lycée des Métiers La Morlette, à la médiathèque J.Rivière.

P1200404

Faut voir d’ailleurs comme, les p’tites zouz et les keums SPVL1 de La Morlette ont raconté, à leur sauce 2015, souvenirs et histoires de la guerre de 39-45. Ceux-là même que les anciens de l’EPHAD du Bois du Loret leur avaient confiés quand ils se sont rencontrés.

Attention, il s’agit de déclamer en public avec aplomb, histoire de donner aux mots leur plénitude de sens et de poison. Voilà pour notre potion de mars. Pas d’opérette mais de la musique sur l’ordi qui s’répète. Faut se lancer, chanter, réciter, chahuter ses propres textes avec ou sans micro, tout à trac bien seul(e) avec son trac.

P1200365Les résidentes du Bois du Loret sont super émues d’être ici conviées, pas du tout rebutées par le brassage des styles, des tons, des personnalités. On s’exprime, on transmet, on rit, on réfléchit, on se défoule. C’est chouette, ça décape parfois ! Le slam à tout âge… tout un poème !

P1200355Après et pendant que le slam sla(lo)me et s’propage, la beauté du cœur s’échange et c’est du live IRL.
Vois la confiance naturelle de ces mains qui se tendent entre cette jeune lycéenne et cette personne âgée, leurs sourires et paroles échangés ! Tmtc
P1200435P1200326

 

La preuve vivante de liens tissés entre ceux qui vivent sur un même territoire pour faire poésie là où on ne l’attend pas et bien plus que poésie.

Dans le public, des collégiens de Jean Zay, des élèves de l’école élémentaire Jules Guesde, de la 1ère SPLV(1) du Lycée des métiers de la Morlette, l’atelier slam du lycée, des résidents de l’EPHAD du Bois du Loret, les professeurs, le personnel et le public de la médiathèque, les curieux, Wahid Chakib d’ALIFS et les bénévoles de l’association « Des mots et des sons »

(1) SPVL : Services de proximité et vie locale. Ces lycéens se destinent à être de futurs aidants pour des personnes âgées à domicile ou en maisons de retraite.

 

Ce contenu a été publié dans Cultures & loisirs, Ecoles, collèges, lycée & cie, Solidaires, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *