Réduire ses déchets grâce au compostage partagé

Associations et habitants ont saisi l’appel à candidature de Bordeaux Métropole pour valoriser ensemble une partie de leurs déchets ménagers. En plus de la fabrication de compost, chacun y voit le moyen de réduire les déchets, et d’encourager le lien entre voisins.

Je découvre le compostage et viens m’informer sur le traitement des déchets…

Un compostage partagé où chacun viendrait déposer ses déchets verts : la démarche interpelle au vu de la bonne trentaine d’habitants présents lors de la 1ère réunion de concertation, tenue en juin dernier.

Réunion de voisins pour organiser le compostage partagé

Réunion de voisins pour organiser le compostage partagé

Elles et ils habitent les résidences Grand Angle, Pierre Curie, rue des Acacias ou Lucien Granet, travaillent à l’espace de co-working L’Oasis, représentent les associations Les Gourmandignes, Germaine Veille…
Lors du débat, animé par le prestataire missionné par Bordeaux Métropole « Au ras du sol », les échanges fusent : Aurélie: « A la maison, ça peut attirer les nuisibles, non ? Donc le compostage collectif est une bonne solution ».  Adrien: « Urbain de naissance, je découvre le compostage et viens m’informer sur le traitement des déchets ». Marianne Thibault, animatrice de « Au ras du sol »:  « Il est indispensable d’incorporer aux déchets organiques, de la « matière brune » composée des feuilles, de petites branches. La Métropole propose des bio seaux de 7 litres par habitant ».

Marianne Thibault, animatrice de "Au ras du sol", missionnée par Bordeaux Métropole pour faciliter le compostage partagé

Marianne Thibault, animatrice de « Au ras du sol », missionnée par Bordeaux Métropole pour faciliter le compostage partagé

A la fin de la séance, le projet se dessine. Le composteur sera implanté à proximité de l’AMAP Les Gourmandignes, derrière la salle Simone Signoret. Sa capacité sera de 600 800  litres, soit la participation de 30 personnes.

Rassembler ses voisins autour d’un projet commun

Cette opération ne tombe pas du ciel. L’initiative en revient à Laura, habitante de la résidence Grand Angle. Et aux bénévoles de l’AMAP ; chacun de leur côté, ils ont répondu à l’appel à candidature lancé par Bordeaux Métropole.

Pascal, bénévole de l'AMAP et Laura, habitante de la résidente Grand Angle, à l'initiative du compostage partagé dans le bas Cenon

Pascal, bénévole de l’AMAP et Laura, habitante de la résidente Grand Angle, à l’initiative du compostage partagé dans le bas Cenon

« Je n’avais jamais composté, mais j’étais curieuse d’apprendre », confie Laura. « La Métropole met en place des choses gratuites, c’est dommage de ne pas en profiter. Quitte à m’éduquer sur la réduction de déchets, autant y inviter d’autres personnes. J’y vois l’occasion de rassembler les résidents autour d’un projet commun. Nous habitons cette même résidence sans forcément nous voir, nous connaître. » Laura affiche une annonce dans le hall de sa résidence et face aux réponses positives, elle remplit le dossier de candidature. Mais la configuration des lieux (manque d’espaces verts pour récupérer de la matière brune, proximité des fenêtres des appartements), pose problème. La solution est à trouver en face, de l’autre côté de l’avenue…

Des aromates à partager…

Pour l’AMAP* » Les Gourmandignes », candidater était une évidence. « Nous avons près de 70 familles qui chaque semaine récupèrent ici leur panier de légumes. Avoir un composteur collectif, nous en avons souvent parlé », raconte Pascal, bénévole. « Mais nombre de nos adhérents pratiquent déjà le compostage chez eux. Comment y rattacher un projet ouvert aux habitants du quartier ? » L’idée surgit : cultiver des carrés aromatiques, des mini jardins partagés !

Le composteur, des aromates, à proximité du local de l'AMAP "Les Gourmandignes"

Le composteur, des aromates, à proximité du local de l’AMAP « Les Gourmandignes »

« Le premier objectif de l’association est de mettre en lien producteurs et consommateurs », poursuit Pascal. « Le deuxième: sensibiliser le public à un mode de consommation bio et local. Le troisième : créer du lien social.

… A cuisiner en  ateliers

Parmi nos activités, nous animons des ateliers de cuisine. Ces ateliers se tiennent le plus souvent dans les centres sociaux où les populations se mêlent avec bonheur. Ces aromates viendront relever les plats préparés. Quant aux habitants du Bas Cenon, contre leurs déchets, ils pourront cueillir thym, persil, ciboulette… et prélever du compost, même si ce n’est pas notre finalité première. Nous agissons pour créer du lien social et réduire la production de déchets. »
Pour ce qui est de l’apprentissage, du jardinage avec compost, l’AMAP compte parmi ses adhérent.e.s, Nathalie Schwab et son association « Germaine veille », spécialiste de la permaculture et du lombricompostage.

Nathalie et son association "Germaine veille" essaime ses conseils de jardinage naturel

Nathalie et son association « Germaine veille » essaime ses conseils de jardinage naturel

Réalisés par les bénévoles des Gourmandignes, les carrés aromatiques étaient prêts pour la journée portes ouvertes du 22 septembre au cours de laquelle accueil des nouveaux Cenonnais.e.s, ouverture de la saison culturelle de Cenon et présentation du composteur collectif se sont enchaînés…

Le Maire, Jean François Egron et des élues soutiennent l'initiative

Le Maire, Jean François Egron et des élues soutiennent l’initiative

AMAP Les Gourmandignes
06 77 44 74 53
www.gourmandignes.org

Ce contenu a été publié dans Cadre de vie, Cenon ma ville, Dans la nature, La vie des assos, Timeline, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Réduire ses déchets grâce au compostage partagé

  1. DEGREY dit :

    Ce mouvement m’intéresse vivement, peut on venir du haut cenon, car a ma connaissance ce lieu n’existe pas dans le haut. Je triais déjà avant de venir sur cenon il y a 4 ans.

    • Canell dit :

      Bonjour, Ravie que cette première expérience vous intéresse ! Le mieux est que vous contactiez les 2 assos qui coordonnent. Elles sauront vous guider. Et si jamais vous lancez à votre tour une initiative de compostage partagé dans le haut Cenon, dites le nous !
      >> AMAP Les Gourmandignes
      06 77 44 74 53
      http://www.gourmandignes.org
      >> Germaine veille
      06 47 33 81 00
      germaineveille@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *