Cenon passe à l’art avec le salon des métiers!

La présidente de l'association Méli Mél'arts devant son stand

Régine Lüdemann-Lejeune, devant son stand

Du 2 au 3 décembre, le Rocher de Palmer accueillait la 11ème édition du Salon des métiers d’art Méli Mél’arts. Organisé par Régine Lüdemann-Lejeune, présidente l’association Méli Mél’arts, le salon a accueilli 50 exposants. Artistes, artisans d’art, ils sont venus faire découvrir leurs savoirs-faire et leurs créations, idéales à l’approche des fêtes de Noël!

Pour tous les goûts!

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y avait du choix! quelques que soient vos préférences, vous y trouviez forcément quelque chose à votre goût! créateurs textiles, de bijoux, maroquiniers, luthier, peintres, sculpteurs, mosaïstes, ils étaient tous au rendez-vous! 50 exposants et deux invitées d’honneur vous attendaient! perso, si j’avais dû choisir, j’aurais pas pu, tout était beau!

Un casting pointu

Si 50 exposants étaient présents cette année, il était pourtant nécessaire de faire un choix! « Chaque année, les candidatures pour exposer au salon sont très nombreuses, et font l’objet d’un comité de sélection« , me confie Régine Lüdemann-Lejeune . « Composé de 7 personnes, (dont la présidente de Méli Mél’arts) , les membres du comité examinent dossier et photos des créations des candidats avant de réfléchir à une scénographie…  » explique Régine. Et oui exposer c’est tout un art!et quand on voit la beauté des créations, on se dit que les choix ont été bons, non?!

« Un diamant, qu’il faut tailler »

Le Salon des métiers d’art Méli Mél’arts, promeut avant tout l’art, et l’artisanat.  Il mise aussi sur la convivialité, l’humain et a pour objectif de faire se rencontrer les créateurs et pourquoi pas aboutir à un travail collaboratif à 4 ou 6 mains qui donne naissance à encore plus de créativité et de choses étonnantes….! Pour Régine Lüdemann-Lejeune, le salon Méli Mél’art est un « diamant qu’il faut tailler ».

Des créateurs d’ici et d’ailleurs….

Cenon, Lormont, Toulouse, où encore Périgueux, les artistes et artisans sont venus de loin pour présenter leurs savoirs-faire! Peintres, céramistes, mosaïstes, sculpteurs, luthier, créateur textiles, où encore de bijoux, le choix était large!

C’est vers un stand de bijoux que je me suis dirigée….! (vous vous en doutiez bien!) où j’ai rencontré Géraldine Muzereau, créatrice de bijoux…

Géraldine Muzereau, devant son stand de bijoux « Artefusion »

Géraldine vient tout droit de Toulouse! elle est venue présenter les bijoux qu’elle crée avec son mari. Passionnée, elle m’explique qu’elle est spécialisée dans »la technique de tissage: micro macramé, fil d’argent technique de filigrane, technique très ancienne, issue du tressage de fil d’argent trouvé dans plusieurs pays (Afrique, Amérique du Sud, Russie…). On utilise des techniques traditionnelles, pour un résultat assez moderne, grâce à des formes asymétriques, le mélange des matières: pierres fines, cristaux de verre….« . Géraldine et son mari, possèdent un atelier dans le sud de Toulouse « Artefusion » où ils vivent de leur passion, qu’ils veulent transmettre aux curieux qui viennent au salon!

Juste à côté du stand de Géraldine, je me suis arrêtée à celui de Sandrine de Cacqueray…

Sandrine, devant son stand de céramiques

Céramiste, Sandrine de Cacqueray, vient de Périgueux, où elle expose pour la première fois au salon des métiers d’art Méli Mél’arts! Elle avait déjà exposé au Hall d’exposition Méli Mél’arts, et a été retenue par le comité pour venir exposer au salon cette année. Sandrine réalise des objets en « céramique raku, une technique de cuisson particulière originaire du Japon, qui donne aux objets un rendu craquelé » m’explique Sandrine. « Ce procédé repose sur une choc thermique: au lieu de laisser refroidir les poteries dans le four, on les sort entre 800 et 1000°C avec de grandes pinces. La sortie du four fait fissurer la couche d’émail et ils sont ensuite déposés dans un combustible qui fait de la fumée, qui va venir colorer tout le réseau de craquelure en noir et colorer les parties qui ne sont pas émaillées, rendant les objets uniques ».

Retrouvez toutes les infos sur le Salon des métiers d’art Méli Mél’arts

Ce contenu a été publié dans Cultures & loisirs, Rocher de Palmer, Timeline. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *